Erepday 2015: compte rendu détaillé

18 juin 2015 | par | veille

Juin
18

  • SumoMe

J’ai participé pour la première fois à l’Erepday 2015 le 18 juin à Mulhouse.

D’abord un grand bravo à l’organisation de Blueboat et Adn Contents, tant sur le fond (qualité des intervenants) que sur la forme (organisation, lieu, petit déjeuner, déjeuner…).

J’ai essayé de produire un compte rendu le plus détaillé possible des interventions, sous forme de tirets, désolé pour le manque de mise en en forme. 

N’hésitez pas à compléter ou corriger si nécessaire. J’ajouterai du contenu (slides, vidéos, liens…) au fur et à mesure.

EREPDAY 2015 : MATINEE

Vision des Médias Sociaux (Par Jean Rottner, Maire de Mulhouse)

J. Rottner est Coprésident de la commission numérique des Maires de France.

Objectif : collaborer avec l’industrie numérique (entreprises mondiales). Les enjeux de l’ereputation pour la mairie de Mulhouse :

  • L’information municipale doit être instantanée
  • Développer des marques internes
  • Sentir l’opinion (ex : Twitter) et être en interaction directe avec le public

Politique de la ville :

  • Recrutement en cours d’un Community Manager et Chef Data Officer (mulhouse.fr)
  • Priorités : éducation ; e-mobilité ; démocratie locale, développement durable
  • M+ journal papier => un outil complémentaire aux médias 100% internet

La fracture numérique, ce n’est pas le public qui la porte, ce sont les élus.

 

Du netlinking aux relations presse digitales (Par David Eichholtzer)

  • Importance du linking en SEO
  • Comment glisser du linking aux relations presse ?
  • Importance du lien externe sur le ranking en 2015
  • Etudes sur les facteurs clés de succès => Corrélation du lien et le ranking d’une page
  • Il est de plus en plus difficile de manipuler les liens (sanction google : Penguin), l’étau se resserre, il existe même un formulaire de délation chez Google !
  • => Il faut se concentrer sur la marque et son contenu
  • Tactiques :

« Construire une audience, pas des liens » (Danny SULLIVAN SMX Paris 08/06/2015)

  • Des outils: Moz, Ahrefs…
  • Des exemples concrets :
  • Hypothèse : l’actualité, créatrice de popularité SEO (ex : piratage TV5Monde, Charlie Hebdo)
  • Les sites de presse sont des sites à forte audience et forte autorité
  • Il faut traduire cette notoriété en popularité SEO
  • Comment s’adresser à la presse (Infographie en 7 points)
  • Fixer des objectifs, identifier sa cible, construire son message et son positionnement, identifier les canaux de diffusion, créer ses outils, diffuser, faire le bilan
  • Du nouveau, de l’exclusif, de l’info fraîche
  • Le journaliste doit avoir un prétexte pour faire le lien (page internet)
  • En 2014, campagne de netlinking classique avec des résultats faibles
  • En 2015, campagne de RP (blogs, presse…) avec un résultat bien meilleur

STOP AU LINKING A L’ANCIENNE

 

 Interview de Jean-Noël Penichon, Vice-Président Technologies, en charge du Digital et des Systèmes d’information, McDonald’s France

  • Créateur du dpt digital et mis en place de la stratégie digitale de McDo France
  • L’important, c’est de s’adapter au client et à ses habitudes
  • 2M de commandes par jour chez McDo en France
  • L’utilisation des datas : 1 seule base de données « commande en ligne » => objectif : améliorer l’expérience client, adapter les offres à l’utilisateur (personnaliser)
  • Bénéfices pour les restaurants (hausse du panier moyen), pour les clients, pour l’image
  • Ereputation gérée en externe avec Linkfluence

« Si on écoute tout, on entend rien » Linkfluence

  • Principe : faire sortir d’un cercle fermé des adorateurs de MacDo (entre soi) pour aller vers d’autres communautés

 

Réussir dans l’e-commerce sans tout miser sur les réseaux sociaux, c’est possible ! (Par Luc Haberkorn, Managing Director chez Zooplus France)

  • Zooplus pure player du web (l’animalerie en ligne) : 16 ans d’ancienneté, leader européen, 571 M€ CA (+34% par an), 35 sites web, 8000 références par site, top15 ecommerce France, top50 Europe
  • Important de communiquer sur l’émotionnel
  • Personnaliser l’offre par pays
  • Les réseaux sociaux sont indispensables
  • La qualité prime sur la quantité, c’est l’interaction qui compte
  • Importance des blogs et forums
  • 5 objectifs : garder le lien, transmettre des émotions, une communication collaborative, fun et ludique, partager la passion des animaux de nos équipes
  • Principaux leviers d’acquisition de nouveaux clients : Adwords (90% des nouveaux clients), SEO, affiliation, les comparateurs de prix, retargeting
  • L’optimisation du contenu a un impact fort sur son classement Google (lutte contre le duplicate content).
  • Il faut modifier et optimiser le contenu fourni par les fournisseur de produits
  • Livraison : savoir reconnaître ses erreurs (humilité), réparer regagner la confiance des clients
  • Marketing d’influence avec des ambassadeurs (blogueurs)
  • 93% de clients fidèles

Le consommateur est devenu consomm’acteur (customer est king)

CONCLUSION :

  • Les réseaux sociaux permettent de créer une communauté de clients en ligne
  • Les blogs et forums sont des sources très pertinentes et bien référencées
  • Travailler son image : répondre, gérer les pbs, assurer un service de qualité

 

#GoTwar @Canalsat : 4 jours de tweet-battles dans l’univers de Game of Thrones (Par Edouard Gasnier, Directeur Associé Bigger Than Fiction)

  • Objectifs: Créer de l’attribution de la série à Canalsat; Inviter des blogueurs; « Faire Sauter Twitter »
  • 1 solution : la Guerre
  • 16 influenceurs (1,5M de followers), 36 000 tweets, trend topic
  • La version 2 en 2015
  • Principe : Un RT fait entrer le twittos dans la guerre; Chacun a un profil de soldat; Les armées s’affrontent par clic (tweet)…les scores évoluent; Vous mourrez, vous tuez; Batailles = salves de tweets simultanés
  • Gains : des places pour l’avant première (tirages au sort)
  • Résultats : 34M de VU/mois cumulés; 63 000 tweets;  TT 1ère place en 15min; +11% followers pour Canalsat; 70% de PDV (part de voix) sur GOT

 

EREPDAY 2015 : APRES-MIDI

Les medias sociaux dans les organisations commerciales : vecteur de croissance et de performance ? Par Nicholas Vieuxloup, Wolf & Jones ex Directeur Marketing  Viadeo

  • Sujet : l’argent. Retour sur investissement des réseaux sociaux?
  • Doit-on se digitaliser ?
  • Sacré décalage entre discours et réalité, entre les salariés et les entreprises.
  • Ex : Viadeo, 90% des cadres sont présents, que l’entreprise le veuille ou non
  • Medias sociaux : carrefour d’audience majeur; mieux connaître ses clients; mieux cibler ses clients; source d’engagement; possibilité de tracer et mesurer le ROI
  • Mais vision réductrice des médias sociaux par les entreprises (communication descendante, corporate… Un potentiel mal exploité !)
  • Il faut garder espoir :
  • En 2009 réseaux sociaux = outils d’image et de communication, de lancement de nouveaux produits
  • Des communicants précurseurs : Augur augmente le ROI de vos RP
  • Les organisations commerciales débutent…le changement, c’est maintenant !
  • Convaincre les commerciaux de l’utilité, c’est difficile
  • Le digital devient corporate, notamment dans les grands groupes (AXA investit 180M€ sur 3ans ==> 8% de nouveaux contrats auto issus du digital)
  • Growth et revenue hacking : acquisition – activation – retention – revenue
  • Le ROI devient roi
  • Des freins qui restent à lever : Convaincre les commerciaux de travailler avec le marketing, changer leurs habitudes
  • Les médias sociaux qui doivent évoluer: permettre à des tiers d’accéder aux datas des médias sociaux (Viadeo, Linkedin…)

 

Table ronde – Relation client nouvel enjeu pour la e-réputation

  • Logiciel Custplace plateforme de relation client
  • On est passé d’une relation client PRIVEE à une relation client PUBLIQUE…
  • …Laissant des traces indélébiles (google) !
  • …Ayant un impact fort
  • …et ce n’est que le début !
  • Custplace suite Saas = tiers de confiance ou en marque blanche
  • Objectifs : Présenter un espace fidèle à la satisfaction client; Canaliser les réclamations; Créer une base de connaissances dynamique et réduire le coût du service client; Unifier et industrialiser la relation client
  • Ceux qui s’expriment sont (très) souvent les insatisfaits
  • Comment modérer la diffamation et son impact sur le-reputation ? Mettre les témoignages en no follow (non indexé); ; Assécher de fait les forums de consommateurs
  • Exemple 1 : Smartbox, Canaux de contact : 28% email (20 000/mois), 63% téléphone (45000 appels/mois), 8% custplace (6000 visites/mois), 1% Facebook/courrier
  • Résultats : 1 réponse apportée à 1 usager peut profiter à toute la communauté; Alimenter une FAQ
  • Exemple 2 : Cuisinella, Contacts : 45% téléphone (10 000 appels/an), 37% formulaire web
  • Objectif : écouter le consommateur
  • Comment : détecter les avis négatifs (Blueboat/Radarly)
  • Difficultés : dispersion des avis (Ciao, pages jaunes…) ==> centralisation sur Custplace
  • Résultat : Custplace est devenu le canal privilégié en 2015
  • Autre logiciels : Visibrain sur twitter (compter 500/600€ par mois) pour ce type de logiciel

 

Les médias « putaclic » prennent-ils les internautes pour des cons ? (Par Michael Jovanovic, Digital marketing manager i>Télé)

  • Définition d’un média putaclic ? Vous induit en erreur pour gagner du clic; Génère de la déception et des taux de rebonds importants; Des informations erronnées, squatting SEO
  • Philosophie d’Itélé: Amplitude horaire large (6h-1h du matin); Pas de community mamanger : chaque journaliste gère ses contenus; Ecoute des médias sociaux (= cœur du réacteur); Dispositifs anti-trolls (un Tumblr centralise les posts humoristiques des fans/followers);  Croissance 100% organique (pas de sponsoring, achat de fans…); Philosophie anti putaclic
  • 200/300 clics sur chaque post d’un media à 200 000/300 000 followers ==> taux de clic 0,1%
  • Ex : Charlie Hebdo: en temps normal, gain de 400/500 followers par jour en moyenne
  • Période Charlie Hebdo : gain de 4000/5000 followers par jour !
  • Reach 3M en temps normal => 27M de personnes touchées
  • La tension explose
  • Triple réponse : vérifier, respirer, interagir
  • Vérifier en milieu hostile : la question n’est pas d’être le 1er mais de vérifier les infos
  • Rôle de de filtrer vérifier (1 jeune sur 5 adhère aux théories du complot)

Réfrénez vos instincts putassiers ! Respirez et n’ajoutez pas à la psychose !

 

Vers un permis social de communiquer ? (Par Nicolas Vanderbiest, Doctorant en sciences de l’information et de la communication)

  • Importance de l’audience, et surtout l’attention
  • Les carrefours d’audience
  • L’attention + engagement du consommateur
  • Avant => code séquentiel de la pub / code géographique
  • Pb : on s’habitue et on s’adapte
  • …envahissement de la pub partout (web, télémarketing, placement de produit, native, sponsoring
  • …saturation
  • …intolérance (Adblock, mouvement antipub)
  • La licence sociale de communiquer : le pouvoir du public à autoriser de lui adresser la parole :
  • La légitimité du média (les artefacts de communications = les erreurs de comm réalisées exprès par les marques pour faire parler d’elles)
  • Légitimité historico-relationnelle : par rapport à sa réputation. La disruption réputationnelle (écart entre le réputation et la réalité de certains faits)
  • Légitimité historico-relationnelle : par rapport à son histoire (rappel des crises passées, l’histoire fait partie de la communication ; notamment en politique). L’enjeu sur le web, ce n’est pas la vérité, c’est d’être vraisemblable. Prendre conscience des traces, des marqueurs temporels, c’est un engagement pour demain.
  • Légitimité contextuelle : s’adapter au contexte. Ex : le 7 janvier, impossible de communiquer sur 1sujet (bad buzz). Contexte géographique, religieux, politique
  • Légitimité réputationnelle : la réputation institutionnalisée (ex : Apple et les apple maniacs qui défendent la marque)

 

Interview de Romain Pigenel, Directeur adjoint en charge du numérique du Service d’Information du Gouvernement

 

  • SIG c’est quoi ?
  • …Agence de communication et de sondage du gouvernement rattachée au 1er ministre
  • …Ecoute et analyse des sondages
  • …Veille médias et réseaux sociaux
  • …Coordination de le communication interministérielle
  • …Communication et gestion de l’image du gouvernement
  • Fact checking « Vrai/faux Gouv »
  • Des obstacles :
  • …Le mur de l’indifférence (désintérêt des internautes pour le sujet politique)
  • …Un contexte de défiance par rapport aux élites
  • …L’abstrait (un « gouvernement » et non une personne)
  • Hacking attentionnel : occuper les niches d’actualité
  • Connivence culturelle : le capitaine French Tech partage les codes de superhéros/marvels
  • Par nature les comptes sociaux politiques sont peu suivis par rapport aux people / stars… (seul contre exemple Barack Obama à la fois homme politique et « people »).

 

A quoi sert réellement l’engagement en social media ? (Par Nicolas Mouton, Opérations web social et influence @SFR)

  • A quoi sert réellement l’engagement en social media ?
  • Quel est votre objectif ?
  • …Créer du trafic qualifié
  • …Créer du partage
  • …Créer du conversationnel
  • Engager = créer de l’interaction avec l’internaute
  • Comment j’adapte mon contenu à mon audience ?
  • Pour engager en conversationnel, l’arme c’est le community manager
  • Engager, c’est être attentionné avec ses utilisateurs…et les challenger
  • Ex : KLM met sa durée de réponse en cover sur Facebook
  • J’ai besoin de leaders d’opinion, comment les chercher (ex : les taxis pour le Tedx Buenos Aires) ?
  • Quoi donner pour engager son audience (ex : patron de Burger King)

Liens utiles

…Compléments à venir…

Auteur:

Freelance web, j'accompagne les entreprises dans leur développement sur internet (mes prestations). Rejoignez-moi sur Twitter, Facebook, Google+



Poster un commentaire